Logo du Bioparc

Pérou - Forêt sèche - Manchot de Humboldt


CONSERVATION DU MANCHOT DE HUMBOLDT

Milieu concerné : milieux côtiers du nord-ouest péruvien

La côte nord-ouest du Pérou est comprise dans l’écosystème de forêts sèches équatoriales du Pacifique.
Cet écosystème s’étend du nord au sud, depuis l’ouest de l’Equateur jusqu’au nord-ouest du Pérou le long des côtes, et correspond à la zone appelée région de Tumbes. Il est isolé des autres systèmes de forêts sèches d’Amérique du Sud par les barrières naturelles que représentent l’océan, la cordillère des Andes, les milieux humides du Chaco argentin, et le sud désertique du Pérou. La diversité de ses habitats inclut des milieux désertiques, des landes épineuses, des forêts caducifoliées de plaine et d’altitude, des forêts-galeries. A fort taux d’endémisme, la région est classée Hotspot de biodiversité, soit considérée comme l’une des grandes priorités mondiales de conservation.

Les milieux côtiers du nord du Pérou hébergent une grande diversité d’oiseaux : sternes incas, pélicans bruns et péruviens, cormorans vigua et de Bougainville, fous à pieds bleus, condors des Andes, manchots de Humboldt… auxquelles s’ajoutent les mammifères, otaries, loutres de mer ou renards du désert.

Parmi ces espèces, ces manchots sont confrontés à un risque élevé d’extinction à l’état sauvage, classés
« Vulnérable » par l’Union Mondiale pour la Nature. Découvert par l’explorateur Von Humboldt, cet oiseau vit le long des côtes du Pérou et du Chili. Dans cette zone influencée par le courant froid dit de Humboldt, et très riche en vie animale, il se nourrit de petits poissons. Sa population a fortement décliné et ne compte que quelques milliers d’oiseaux. Capture accidentelle des manchots dans les filets, compétition pour le poisson et surpêche, collecte du guano et dérangement des sites de reproduction en sont les principales causes. Les côtes du nord du Pérou constituent la limite nord de sa répartition et c’est ici que les colonies de manchots se sont les plus raréfiées.

Présentation du projet


ACTEUR : Association péruvienne TU TIERRA

L’association Tu Tierra, créée par le naturaliste et photographe de renom au Pérou Heinz Plenge, s’est donnée pour objectif de préserver et de valoriser l’écosystème de forêt sèche équatoriale du nord-ouest du pays. Elle intervient dans 3 zones géographiques distinctes : la Réserve Ecologique de Chaparri et les sites côtiers protégés de la Média Luna et d’Illescas.

En 2008, le BIOPARC de Doué la Fontaine missionne Clément Laronde, en tant que Volontaire de Solidarité Internationale, pour aider l'association a développer ses actions liées à la protection des aires côtières et à la conservation des manchots de Humboldt.

Ainsi, Tu Tierra protège 2 sites côtiers, en alliant protection de l’habitat, restauration de populations animales, sensibilisation, valorisation touristique et développement local :
• « La Media Luna », gérée avec la ville de Puerto Eten, abrite un centre de soin pour les manchots et propose un sentier de découverte écotouristique.
• « La réserve d’Illescas », désert côtier sauvage et ultime site de reproduction des manchots au nord Pérou, propice à la réintroduction des oiseaux.
Présentation des sites

Zone côtière de la Media Luna : la Media Luna est une étroite bande littorale désertique située près du village de Puerto Eten à 15 km de Chiclayo, ville importante de la région. Elle abritait autrefois un important site de nidification du manchot de Humboldt. D’une superficie de 43 ha, elle a été classée Aire de Conservation Régionale grâce à l’action de Tu Tierra et abrite un centre de recueil pour les manchots.
Zone côtière d’Illescas : près de 70 000 ha de cet espace littoral, situé dans le désert de Sechura, plus au nord, sont en cours de classification Réserve Nationale grâce à l’action de Tu Tierra. Les frontières naturelles du site (océan, désert, cordillère) en limitent l’accès et donc les activités humaines, ce qui favorise la présence de très nombreux oiseaux notamment celle d’un groupe résiduel de manchots et celle des condors des Andes, qui viennent y nicher et s’y nourrir. Illescas est l’un des rares territoires côtiers calmes du Pérou permettant des opérations in situ de réhabilitation et de réintroduction d’oiseaux.